21 août 2007

Jour 12, samedi 21 juillet : Damazan - Lelin-Lapujolle, 98 kms

etape_12_trac__1La vidéo ci-dessous !
Réveil difficile pour Vince, il a reçu des mauvaises nouvelles de son chien Sam, déjà malade avant son départ. Il fait part à Steph et JC de son intention de remonter en train dans le Nord pour la journée. Mais les gares TGV, assez éloignées, ne facilitent pas les choses. Il attendra donc d’arriver à Orthez (ligne TGV Bordeaux-Lourdes) pour remonter, Orthez devant être atteinte dimanche soir. Le périple vers le sud continue donc. Pour cette journée, c’est surtout vers le sud-ouest, il faut rattraper le détour de la veille et filer vers les pieds des Pyrénées, alors que la pluie menace. Pour y arriver, les cyclistes frôlent les Landes et les forêts de pins. Dans l’après-midi survient un problème mécanique : l’agrandissement du jeu dans la pédale gauche du vélo de Vince, vélo que conduit JC. Nos amis perdent 1h30 à essayer de la réparer et se rendent compte que c’est impossible. Soit il faut la changer, soit il faut s’en accommoder. JC choisit la deuxième solution. Steph s’essaie furtivement à mener le vélo sur un kilomètre afin de se rendre compte de l’effort permanent des deux jeunots qu’il suit. Il devait d’ailleurs les abandonner dans l’après-midi mais choisit de les accompagner jusqu’au camping, dans le Gers, pour ne partir que le lendemain. Vince et JC font là leur plus grosse journée, 98 kms, comme le samedi précédent.

L'état d'esprit de Vince
Comme l'indique JC dans l'article, je savais que Sam n'allait pas bien en cette fin de semaine. Il était souffrant lorsque je suis parti pour commencer l'aventure mais je suis parti en espèrant tout de même le retrouver à mon retour. En cette matinée de ce samedi 21 juillet, les mauvaises nouvelles amoindrissent mes espoirs et je décide donc de remonter dans le Nord pour le voir en faisant juste un aller-retour en TGV. Cela m'embêtait de laisser JC mais l'heure n'était plus à la réflexion et j'étais près à partir sur le champ quelques soient les conditions. Je demande donc que l'on me réserve mon billet de train mais je ne me trouve pas à proximité d'une gare et les possibilités sont très restreintes. Je décide donc d'accompagner JC et son frère pour les deux prochaines étapes en ayant en point de mire la ville d'Orthez. C'est la ville de notre destination finale du lendemain et la ville qui me permettra de prendre le TGV et rejoindre mon chien au plus vite. En fin de journée de ce beau parcours, nous arrivons à Lelin-Lapujolle pour y passer la nuit. Je m'endors avec en tête l'étape du lendemain et mon arrivée à Orthez qui doit se faire sans embûche car ayant déjà réservé mon billet, je suis tenu de le retirer à la gare avant 19h55, le 22 juillet, jour de mon départ. Je sais donc qu'il ne faudra pas perdre de temps dès le réveil pour relier Lelin-Lapujolle à Orthez et pouvoir retrouver mon chien Lundi 23 un peu avant 11h du matin. Je m'endors...

Posté par cocokekos à 07:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Jour 12, samedi 21 juillet : Damazan - Lelin-Lapujolle, 98 kms

    au moins j'l'ai fait...

    même si je n'ai fait que trois kilomètres, dont deux en descente, j'ai tout de même pris part à l'effort de pédalage! hi! hi!
    c'est vrai que c'est crevant, alors, 1500km comme ça, je tire mon chapeau...!

    Posté par stef, 21 août 2007 à 22:16 | | Répondre
  • Mon état d'esprit

    Comme l'indique JC dans l'article, je savais que Sam n'allait pas bien en cette fin de semaine. Il était souffrant lorsque je suis parti pour commencer l'aventure mais je suis parti en espèrant tout de même le retrouver à mon retour. En cette matinée de ce samedi 21 juillet, les mauvaises nouvelles amoindrissent mes espoirs et je décide donc de remonter dans le Nord pour le voir en faisant juste un aller-retour en TGV. Cela m'embêtait de laisser JC mais l'heure n'était plus à la réflexion et j'étais près à partir sur le champ quelques soient les conditions. Je demande donc que l'on me réserve mon billet de train mais je ne me trouve pas à proximité d'une gare et les possibilités sont très restreintes. Je décide donc d'accompagner JC et son frère pour les deux prochaines étapes en ayant en point de mire la ville d'Orthez. C'est la ville de notre destination finale du lendemain et la ville qui me permettra de prendre le TGV et rejoindre mon chien au plus vite. En fin de journée de ce beau parcours, nous arrivons à Lelin-Lapujolle pour y passer la nuit. Je m'endors avec en tête l'étape du lendemain et mon arrivée à Orthez qui doit se faire sans embûche car ayant déjà réservé mon billet, je suis tenu de le retirer à la gare avant 19h55, le 22 juillet, jour de mon départ. Je sais donc qu'il ne faudra pas perdre de temps dès le réveil pour relier Lelin-Lapujolle à Orthez et pouvoir retrouver mon chien Lundi 23 un peu avant 11h du matin. Je m'endors...

    Posté par 20100b, 31 août 2007 à 00:24 | | Répondre
Nouveau commentaire