24 août 2007

Jour 15, mardi 24 juillet : St Etienne de Baïgorry - Eusa

etape_15_trac__1España ! Vidéo ci-dessous (en deux parties)
C’est un temps bizarre qui accompagne le réveil de nos deux cyclistes : alternance de fines pluie, d’éclaircies… Un temps qui change d’une ville à l’autre et même d’une minute à l’autre. Pendant ce temps, Stéphane, qui souhaite accompagner Vince et JC en Espagne, obtient enfin son attestation d’assurance, envoyée par fax à la Poste de St Jean Pied de Port, il est rassuré.
Vince et JC partent tardivement, par un temps couvert. Ils sont au pied du col de l’Ispéguy, qu’ils doivent escalader pour aller en Espagne. En montant sur leur vélo, ils savent qu’ils ont 8 kilomètres de montée à effectuer. En gérant leur effort, en montant à leur rythme, ils progressent bien, sans poser le pied à terre. Ils ne vont pas très vite mais leur allure est sûre, ils franchissent le sommet sous les applaudissements de quelques badauds en train de pique-niquer. Il est 15h15, il reste un sacré bout de route à effectuer mais, enfin, l’Espagne est là, devant eux… (vidéo partie 1)

Pendant que Stéphane part repérer le camping (merci aux cartes Michelin), nos deux amis s’élancent vers la campagne espagnole. La route la plus courte menant à Pampelune n’étant certainement pas la plus simple, Vince et JC commencent à souffrir. Alors qu’ils pensaient avoir fait le plus dur en franchissant la frontière, ils se rendent compte qu’un col bien plus coriace les attend. Au menu, 14 kms de montée dans le froid et le désert espagnol : seules quelques cloches d’animaux résonnent au loin. A court de vivres, ils voient heureusement arriver Stéphane, le coffre bourré de nourriture dont ils ont besoin. Au passage, notons que les deux cyclistes et Steph ne peuvent communiquer par téléphone, sans réseau international : retour à l’ancienne méthode « on se retrouve à cet endroit sur telle route ». Il ne faut pas donc pas se planter dans le choix des routes pour se retrouver ensuite...
Une fois le sommet franchi (1099m d’alt. et un vent terrible), la descente vers Pampelune s’effectuent sans embûches, sous le soleil couchant. La Navarre offre à nos compères un ciel limpide, une belle nuit étoilée au camping Ezcaba d’Eusa, qui jouxte Pampelune (Pamplona en Espagnol, Iruña en Basque). Le camping, par rapport à la France, s’endort un peu plus tard. Comme pour se calquer sur le rythme de nos deux amis. (vidéo partie 2)

Posté par cocokekos à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Jour 15, mardi 24 juillet : St Etienne de Baïgorry - Eusa

Nouveau commentaire